TROPHÉES 2018 DE L’ÉDITEUR DE L’ANNÉE

Avec le soutien de Groupe Maury

Soizic BOUJU La journaliste qui monte

Soizic Bouju est diplômée de Sciences Po Toulouse, Sciences Po Paris et de l’École Supérieure de Journalisme. Elle a débuté comme journaliste à Nord Eclair, puis devient directrice des études à l’ESJ en 1998. Après un passage chez Prisma Presse de 2003 à 2008, elle rejoint le groupe Centre France-La Montagne en 2010 comme Directrice de l’innovation éditoriale et directrice du LAB Centre France. Après avoir été PDG de La République du Centre et de l’Echo Républicain, au sein du groupe Centre France, elle est nommée en 2015 Directrice Générale adjointe en charge des stratégies du groupe. En avril 2018, elle devient Directrice Générale déléguée : elle aura pour mission de poursuivre et d’amplifier la transformation du groupe dans tous ses métiers. Elle a été nommée parallèlement Présidente de l’ESJ Pro. Avec un chiffre d’affaires de 214 millions d’euros et un bénéfice net de 3,2 millions en 2017, Centre France compte 27 filiales et emploie 1600 salariés. Le futur de la journaliste de 51 ans s'annonce radieux.

Marc FEUILLÉE La force tranquille

Marc Feuillée, 56 ans, est diplômé de Sciences Po Paris et d’HEC. Il a été tour à tour contrôleur de gestion dans le groupe Lagardère, Directeur financier de l’Express, puis Directeur Général et enfin Président du Directoire en 2006. En 2011, il devient Directeur Général du Figaro. Si en 2010, le chiffre d’affaires du groupe Figaro s’élève à 342 M€ avec un résultat net à l’équilibre, en 2017, il affiche un chiffre d’affaires de 550 M€ pour un résultat d’exploitation largement positif de 34 M€ et 620 M€ prévus en 2018. La stratégie de Marc Feuillée repose sur trois objectifs : 1. Poursuite de la digitalisation des activités : 1/3 du CA provient en 2017 des activités digitales (lefigaro.fr, CCM Benchmark, Figaro Classified qui a racheté Viadeo). Le digital représentera 40% du chiffre d’affaires du groupe et 70% du résultat opérationnel. 2. Déploiement de ses marques grâce à de nombreux hors séries, des guides, et des événements. Refonte très appréciée du Figaro Magazine et de Madame Figaro. Journal des Femmes, site leader sur le marché féminin décliné en magazine papier, Journal du net (JDN), ADtech, Figaro High Tech sont autant de redéploiement des marques existantes. 3. Diversification de ses revenus dans le voyage avec l’acquisition des agences Marco Vasco et Maisons du Voyage, et dans l’audio et la vidéo : Le Figaro a enregisté en 2017 30 millions de vidéo vues par mois et a créé MAD mi-2018. Ces diversifications n’empêchent pas la bonne tenue du pôle historique : le quotidien Le Figaro est diffusé à 310 000 exemplaires quotidiens. Les abonnements numériques s’élèvent aujourd’hui à 80 000 exemplaires. Une vraie réussite programmée, laissant le temps au temps.

Benoît LECLERC Le symbole du dynamisme de la PHR

Fin 2017, La Manche Libre (61 145 ex diffusés) a augmenté son périmètre en rachetant Le Courrier Cauchois (31 000 ex) puis Normandie Magazine à l’été 2018. Dirigé par Benoît Leclerc, La Manche Libre devient un acteur incontournable du paysage normand. Mais il ne veut pas se limiter à la Normandie. Associé à Sogémédia, il a racheté de 2010 à 2017 l’Echo du Berry, La Renaissance de Saône-et-Loire, les Hebdomadaires catholiques régionaux (Voix de l’Ain...). Au-delà d’une stratégie territoriale réfléchie, Benoît Leclerc se veut diversificateur avec une radio Tendance Ouest (Caen, Rouen) et un centre de production print (Centre d’Impression de Presse de l’Ouest). Le tout pesant autour de 20 millions d’euros avec une profitabilité de 7%.

Emmanuel MOUNIER L'ingénieur des médias

Polytechnicien, après un passage chez Paribas où il souhaitait découvrir le fonctionnement des entreprises et les notions de rentabilité et de performance, il intègre Péchiney, puis la direction fusion-acquisition de Dassault Systèmes et enfin Safran qu’il restructure. En septembre 2013, il crée Arrow, sa holding personnelle pour prendre des participations dans des sociétés, les conseiller, les structurer. Il acquiert ainsi Quelle Histoire, société numérique qu’il transforme en éditeur print, à contre-courant des tendances actuelles des médias. En juin 2014, il crée Unique Héritage Média, holding abritant ses participations médias et acquiert ainsi Fleurus Presse et se spécialise dans la presse enfantine. Emmanuel Mounier vient de lever 5 millions d’euros pour financer ses projets de croissance dans l’édition et son développement dans les médias et les nouvelles technologies à destination de la jeunesse et de leurs familles. Il est par ailleurs admnistrateur des MLP.

Qui sommes- nous ?

La Presse au Futur est un événement organisé par DotEvents©.

Informations Pratiques

Toutes les informations dont vous avez besoin pour profiter pleinement de l'événement.

Retrouvez- Nous

Pour vous tenir au courant de toutes les actus.

Qui sommes- nous ?

La Presse au Futur est un événement organisé par DotEvents©.

Informations Pratiques

Toutes les informations dont vous avez besoin pour profiter pleinement de l'événement.

Retrouvez- Nous

Pour vous tenir au courant de toutes les actus.